Les 406 Coupé

 

Digne héritière du très élégant Coupé 504, cette carrosserie a été présentée au Mondial de l'automobile 1996. Depuis la fin du Coupé 504, en 1983, Peugeot ne proposait plus de Coupé. En effet, le constructeur était en proie à des difficultés financières. Il préférait donc se concentrer sur des voitures plus rentables (les "Coupés" ne représentent que 2% du marché automobile français), malgré les projets d'un 505 Coupé proposé par Pininfarina, puis d'un 405 Coupé proposé par Heuliez (c'était une 405 classique avec 2 portes), mais ceux-ci furent donc abandonné. 14 ans après, en Mai 1997, Peugeot est de retour dans le segment, avec ce Coupé 406, qui est encore aujourd'hui sans conteste la plus belle voiture de tous les temps de la production française. La ligne est à couper le souffle, et très vite, Pininfarina, le célèbre carrossier italien, qui a déssiné de ses mains de maître les lignes sublimes de cette voiture (jusqu'à cette voiture, tous les coupés et cabriolets Peugeot étaient dessiné par lui), qui l'assemble également, se doit d'augmenter les cadences à 110 véhicules par jour. Chose rare pour un Coupé, il s'en ait vendu 107 549 exemplaires en 8 ans (par comparaison il s'est vendue 26 206 Coupé 504). Il est donc facile d'en trouver d'occasion, car contrairement à la berline, et comme le break, elle n'est plus produite aujourd'hui.

Ce Coupé, qui reprend le châssis de la berline, en reprend l'empattement (2,70m), mesure 4,62m de long, pour 1,78m de large et 1,35m de haut, et pèse entre 1370 et 1485kgs selon les versions. Il offre 4 vraies places (la place centrale arrière n'existe pas), un coffre généreux de 370 litres (à peine 50 de moins que la berline), et se positionne un peu plus haut de gamme que cette dernière, de par ses moteurs (il en reprends les plus puissants), son équipement bien plus complet que sur les berlines de base (voir ma rubrique "Finitions"), et ses tarifs: le prix d'attaque lors de son lancement était de 170 800Frs ( 26 038€), et il n'est jamais tombé en dessous (voir "Tarifs des 406"). Une belle série spéciale, limitée et numérotée à 1200 exemplaires, a vu le jour en Octobre 2000 pour les 70 ans de Pininfarina (voir "Les 406 séries spéciales"). Ce fût également le premier Coupé Peugeot à être dérivé en version diesel (à partir de Juin 2001), avec le 2.2 HDi, ce dernier représentant 60% des ventes dès son lancement. Esthétiquement, notez l'absence de montant pour les vitres (dernière photo ci-dessous).

 

Gamme du Coupé 406 (les détails des moteurs sont dans les rubriques "les moteurs essences" et "les moteurs Diesel", et des finitions dans "Finitions"):

La planche de bord des Coupés, estampillée "Pininfarina" à droite.

Les sièges arrière des Coupés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site